Chanter L’Escalade genevoise avec Le Grand Choeur de l’Escalade

en 2009… Repérage diurne des lieux… Indispensable !

Certains parmi ces célèbres Compositeurs genevois et romands seront à l’affiche de nos Concerts Escalade de décembre 2024 ! Les reconnaissez-vous ?

Dernier concert… le dimanche soir dans la Cour Saint Pierre en attendant l’arrivée du cortège historique et le grand feu final…

Le Grand Choeur se produit toujours « a Cappella ». Rien de plus beau ! Auditoire Calvin.

Bouquet final annuel : Dernière Proclamation, la Cour s’embrase !

Dernière répétition avant le Culte Officiel de l’Escalade… C’était hier…

Le bonheur et plaisir de partager l’hymne genevois avec les Zofingiens…

 

Il y a 20 ans… Répétition générale publique le samedi après-midi dans la Cour de l’Hôtel de Ville. Génial !

Répétition Générale « in situ » avant le Culte Officiel de l’Escalade dans la Cathédrale Saint Pierre

 

 

 

 

 

 

Rétablissons la vérité sur le Grand CHœur de l’Escalade ? Depuis 1989, une magnifique, exceptionnelle et inoubliable aventure humaine et musicale… et, depuis 2022, une marque déposée et protégée, auprès de l’ IPI (Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle) Berne. Çà repart de plus belle en 2023… des 2 côtés de la frontière francosuisse. Les mercenaires « savoyards » ne sont-ils pas venus du Château d’Étrembières, transitant par la commune frontalière de Gaillard ? C’est avec joie et grand enthousiasme que le signataire de ces lignes, Directeur de La Chanson de Genève a créé (en 1989) et développé le concept unique du Grand CHœur de l’Escalade avec le plein accord de la Compagnie de 1602.

En effet, chaque année, depuis des lustres, l’espace d’un week-end (le second de décembre) le Chœur s’est joint aux célébrations de la traditionnelle et historique Fête de l’Escalade (Organisation sans faille de la Compagnie de 1602) dans le canton de Genève. Ainsi, bien que l’histoire ne nous dise pas si les actes de bravoure de nos compatriotes de 1602 défendant notre ville ont été ou non accompagnés de musique et de chants, c’est avec certitude le cas des célébrations annuelles de ces événements héroïques à l’occasion desquelles le Grand CHœur de l’Escalade apporte sa modeste mais ambitieuse pierre vocale et chantante à l’ensemble des nombreuses productions réparties dans la Vieille Ville.

Rappel historique : La Compagnie de 1602 regroupe en son sein, un certain nombre de sociétés musicales destinées à étoffer les manifestations de l’Escalade. Parmi ces sociétés, plusieurs groupes instrumentaux, essentiellement des cuivres, fifres et tambours, se produisent à chaque édition. Une société chorale en faisait partie… essayant de se faire entendre parmi la bruyante foule massée devant la Cathédrale Saint Pierre, lors de la proclamation finale. La Cie de 1602, mécontente des prestations déclinantes de cette fidèle et vieillissante chorale désirait s’en séparer… nous étions fin 1988. Suite à une discussion franche, pragmatique et ouverte avec le Commandant responsable de la Compagnie en place cette année là, son nouveau directeur, marseillais, a alors décidé de créer, début 1989 le Grand CHœur de l’Escalade. Afin d’étoffer le faible effectif présent, il s’est, bien entendu, ouvert aux chanteuses et chanteurs de tous horizons, venus, au fil des ans, gonfler ses rangs. Il lui semble normal et logique que la population (une semaine après avoir couru sa Course) CHANTE sa Fête

Depuis sa création en 2015, La Chanson de Genève a l’ambition d’en devenir le noyau solide et l’infrastructure de base de ce choeur en devenir ; suite à différentes demandes et sollicitations, au printemps 2022, son directeur a entrepris, avec succès, la démarche administrative (dépôt officiel de la marque auprès de l’i.P.I à Berne) pour en assurer dans le futur, la logistique et l’organisation pratique. C’est maintenant chose faite… enfin ! Les personnes qui nous ont rejoint dès 2023, sont issues d’autres choeurs/chorales, même de France voisine, ou sont des amateurs motivés qui, individuellement, aiment chanter au sein d’un groupe et se sentent concernés par ces manifestations populaires et festives. Précisons toutefois, qu’il n’y a, à ce jour provisoirement, plus aucun lien avec la Compagnie de 1602.

Le Grand CHœur de l’Escalade est dès lors la formation qualifiée « ad hoc » qui s’exprime chaque année à l’occasion de cette célébration populaire, historique et patriotique.
Les chants : Mise en valeur du patrimoine musical, le répertoire, musique Suisse exclusivement, essentiellement romande, chanté en français « a capella », a ceci de particulier qu’il ne se retrouve dans aucune autre société, malheureusement, mais qu’il permet, pour l’occasion, de retrouver les chants appris à l’école primaire, il y a fort longtemps pour certains. Ils sont interprétés cette fois à l’unisson et/ou 3/4 voix mixtes lorsqu’ils sont harmonisés. Qui connait et chante encore Gustave Doret, Joseph Bovet, Otto Barblan, Émile Jaques-Dalcroze ? Personne ou presque… hélas ! Parmi les classiques que nous interprétons, le Psaume 124 (dit de l’Escalade), la Prière patriotique, l’Hymne suisse, le Cantique Suisse, l’incontournable « Cékéléno », hymne national genevois, etc.…

Par ailleurs, et ceci est intéressant et original, chaque année entre 1996 et 2003, à l’initiative du directeur du Grand Chœur, un auteur/rice et un compositeur/tice genevois,  ont été sollicités afin de créer un nouveau répertoire choral suisse, et ce, dans l’optique du 400ème anniversaire de l’Escalade en 2002. A noter que ces commandes successives ont été gracieusement financées par la Compagnie de 1602. Ce qui montre le vif intérêt de cette société pour le travail effectué par les responsables du Grand Chœur.

En 1996,  nous avons inauguré cette série avec « ICI » composition originale de Didier Godel, Professeur au Conservatoire de Musique de Genève sur un texte de Catherine Fuchs, professeur au Collège. Création placée sous la direction du compositeur… il ne pouvait en être autrement ! Musique sérielle et rap faisant bon ménage en l’occurence ! 1997,  le Chef d’Orchestre Robert Seidel et l’écrivain journaliste Serge Bimpage avec « SEULE LA MÉMOIRE PERMETTRA D’OUBLIER » Création placée sous la direction du compositeur. 1998, « LES CRIS DE GENÈVE » dû à Jean-Luc Rieder, producteur à la Radio suisse romande Espace 2, et Christine Schaller, musicienne de jazz. Une ambiance rythmée du marché de Plainpalais. 1999, « La FARANDOLE DE GENÈVE » signée par le bien connu tandem Alain Morisod/ Jean-Jacques Egli. Un tube très apprécié des choristes et du public… toujours et encore chanté en 2023. En 2000, magnifique chanson de Nicolas Hafner et Corinne Jaquet,  « GENÈVE AU FIL DE L’EAU » En 2001, « UNE NUIT, UN BEAU MATIN… » Merci à Nicolas Bolens, Professeur au Conservatoire de Musique et Robert-F. Rudin, chroniqueur plus connu sous le nom de Trinquedoux. 2002, « L’ESCALADE VUE D’ETREMBIERES »  de Sarclo et Gaston… Il y est question de Cenovis et d’Ovomaltine… En 2004, « ET PENDANT CE TEMPS LÀ «  associant dans un même délire contemporain, Jean-Claude Schlaepfer et Gaspard Boesch… dernière partition de la série…

Vous pouvez accéder librement à toutes ces partitions originales en vous rendant à la Bibliothèque Musicale de Genève « LA MUSICALE » (Bâtiment du Grutli) et/ou à la Bibliothèque du Conservatoire de Musique, établissements dans lesquels celles-ci sont déposées… sous bonne garde.

Les prestations du Grand CHœur de l’Escalade Elles se font annuellement et traditionnellement en décembre. À titre exceptionnel, le Grand Chœur peut se produire dans le courant de l’année pour répondre à une demande particulière d’importance. Il convient de savoir que le Grand CHœur de l’Escalade a été sollicité plusieurs fois sous d’autres formes de contributions. Par exemple lors de l’ouverture des manifestations officielles du 50e anniversaire de l’ONU devant Madame Ruth Dreifuss, Conseillère Fédérale, ou lors des Schubertiades d’Espace 2 RTS (Carouge et Ouchy) où nous interprétions la célèbre Messe Allemande de Fr. Schubert sous la baguette du regretté inspirée d’ André Charlet, Chef de choeur et homme de radio.

Autre moment inédit… une Première… et unique : en 1999, dans un Temple de la Fusterie plein à craquer, nous avons interprété le traditionnel et incontournable « Cé Qu’è l’ainô »  dans son intégralité (68 strophes)… durée 1 heure… On en redemande… avec ses paroles historiques et traditionnelles, sans retouche ! 

Il est extrêmement rare que la prestigieuse scène du Grand Théâtre de Genève accueille des choristes amateurs… et pourtant… en 2002, 400ème anniversaire de l’Escalade, à force d’opiniâtreté et de franche discussion avec les responsables de l’Instruction Publique du Canton de Genève, les 120 chanteuses/eurs du Grand Chœur se sont produits (dirigés tour à tour par Didier Godel et Yves Roure) en ouverture du spectacle trans-frontalier unissant les élèves des écoles du bassin genevois, de l’Agglo… du Grand Genève dirait-t’on maintenant. Un grand Merci à toutes ces personnes pour la confiance accordée… En 2014, pour son 25ème anniversaire, et ce fut une première (malheureusement restée sans lendemain), le Grand Chœur s’est produit avec succès, hors les murs, en France voisine… en l’Église de Gaillard, cité par laquelle, venant du château d’Étrembières, sont passés les belliqueux et motivés mercenaires (pas savoyards du tout, quoiqu’on en dise) du Duc de Savoie pour attaquer la vieille ville de Genève, une certaine longue nuit de décembre 1602… assaut vite transformé en célèbre cacade… une autre histoire… !

Le Grand CHœur de l’Escalade  Imité mais jamais égalé… Méfiez vous des contrefaçons !

Répétitions en novembre : Espace Louis Simon GAILLARD 74240  Concerts en décembre

Motivé(ée) pour nous rejoindre en 2024 ? Nous vous attendons… 

Ouvert à Toutezétous sans audition ni limite d’âge ; aucune inscription ni cotisation. Vous nous annoncez votre venue au préalable, vous venez, vous prenez les partitions préparées à votre intention, vous chantez... et vous participez aux concerts agendés.

Contact : 0041 78 611 74 12  mail : escalade@chansongeneve.ch